Effets des jeux vidéos

Quels effets les jeux vidéos ont-ils sur nous ?

Chaque mois, de nouveaux jeux vidéos sont commercialisés sur le marché. Ces derniers sont à destination des grands comme des petits, filles ou garçons. Jouer a-t-il un impact sur la psychologie des gamers ? sur leurs santé physique ? Nous avons recenssé ici tous les impacts que les jeux vidéo peuvent avoir sur le cerveau ous sur nos corps. Alors quels sont les bienfaits et quels sont les dangers du gaming ?

Quels effets positifs peuvent avoir les jeux vidéo ?

Les jeux vidéo stimulent le cerveau …

effets jeux video cerveauLorsque l’organisme est souvent exposé aux jeux vidéo, les processus cognitifs s’en trouvent affectés. Pour s’en convaincre, des chercheurs allemands, dirigés par Simone Kühn ont réalisé une étude. Au cours de celle-ci, ils ont demandé à un groupe de 23 personnes d’une moyenne d’âge de 25 ans de jouer à Super Mario 64 pendant 2 mois. Le temps de jeu est de 30 minutes par jour. Le groupe des joueurs a été supervisé par un autre groupe non joueur.

Au terme de l’expérience, les scans IRM des joueurs ont prouvé que le volume de leur cerveau a augmenté. Le jeu vidéo a considérablement stimulé le cerveau dans l’hippocampe droit où les cellules grises ont augmenté. Les chercheurs en ont déduit alors que les jeux vidéo pourraient booster la capacité de réflexion des joueurs. Ce qui ne peut être bénéfique pour leurs performances scolaires des enfants par exemple.

… et améliorent l’intelligence ?

En août 2017, les chercheurs britanniques de la Queen Mary University of London et de l’University College London ont prouvé que des jeux vidéo ont la capacité d’améliorer l’intelligence. Le jeu ayant permis cette découverte est Starcraft.

Il avait été demandé à 70 personnes volontaires de jouer à Starcraft ou à Sims pendant 40 heures. Au terme du jeu, les tests psychologiques sur les joueurs ont prouvé une augmentation de la flexibilité du cerveau chez les joueurs de Starcraft. La flexibilité mentale représente le fait d’agir rapidement et efficacement dans une situation problématique pour en trouver la solution. C’est une forme d’intelligence.

Les jeux vidéos retardent le vieillissement du cerveau

Cette conclusion découle une nouvelle fois d’une étude. Cette dernière a été dirigée par des chercheurs américains à l’Université de l’Iowa. Leur étude a prouvé que les jeux vidéo pourraient permettre de ralentir le vieillissement cérébral. Les chercheurs ont d’ailleurs rajeuni de 3 ans la santé mentale de plusieurs personnes âgées.

Leur étude a porté sur 681 personnes dont l’âge était compris entre 50 ans et plus. Elles ont été réparties en deux groupes : un groupe joue au mot-croisés tandis que l’autre joue à Road Tour. Au terme d’une année d’expérience, les joueurs de Road Tour faisaient preuve de plus de concentration par rapport aux autres. L’amélioration de la concentration serait encore plus grande chez un enfant qui joue aux jeux vidéo.

Les effets néfastes ou dangereux des jeux vidéo

L’effet des jeux vidéo n’est pas toujours positif. Certains présidents américains comme Barack Obama ou encore Donald Trump n’ont pas hésité à pointer du doigt ces divertissements. Les dangers des jeux vidéo doivent donc être connus de tous afin de ne pas en subir les conséquences.

L’addiction

Depuis le 18 juin 2018, l’OMS a intégré l’addiction aux jeux vidéo dans la CIM (Classification Internationale des Maladies). Selon les experts de l’OMS, ceux qui jouent excessivement aux jeux vidéo en deviennent parfois accrocs. Ils en arrivent même à développer des comportements compulsifs.

Les jeux vidéo rendent-ils violent ?

effets jeux violents
GTA5 : aussi violent que bon. Faut-il interdire ce genre de jeu ?

Les enfants n’hésitent pas, parfois, à imiter ce qu’ils voient dans les jeux vidéo dans la vie réelle. Ceux-ci ne comprennent toujours pas la grande barrière entre les deux mondes. Certaines études scientifiques ont étudié l’impact des jeux violents sur le comportement d’enfants ou adolescents. Certains parviennent très facilement à faire la part des chloses. Pour d’autres c’est plus difficile et on peut parfois observer une irritabilité exacerbée. Certaines développent donc des caractères agressifs dont ils pourraient user envers leurs amis, parents ou enseignants. Il est donc important de surveiller les jeux auxquels jouent vos enfants ou proches et d’en observer les impacts sur leurs comportement. Pour nous l’interdiction de jeux tels que GTA5 ou autre jeux violents n’est pas une solution. La violence peut se trouver ailleurs que dans les jeux vidéos, la meilleure parade est de sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge. Le but étant de leur donner les armes pour distinguer le bon du mauvais et ne pas voir leur comportement influencé par un jeu.

Le risque d’endommager le cerveau

Les chercheurs de l’Université de Montréal sont allés plus loin. Ils conviennent que les jeux vidéo sont bénéfiques pour le cerveau… mais à court terme. Ainsi, ils alertent sur le fait que les joueurs qui jouent souvent à des jeux vidéo tels que Call of Duty ou autres FPS (First Person Shooter) sont des personnes davantage susceptibles de développer des maladies mentales telles que : la schizophrénie, la dépression, le stress, etc. À long terme, les jeux vidéo peuvent donc être sérieusement néfastes.

Un danger physique

Une étude menée par des chercheurs américains a prouvé que les amateurs de jeux vidéo pratiquent peu le sport. La majorité n’en pratique même plus. Les jeux vidéo ayant remplacé le sport dans leur cœur et leur cerveau. Ceux-ci deviennent donc des personnes à risque pour une variété de maladies avec le surpoids et l’obésité en tête de liste. Ce n’est pas un impact direct mais un effet de bord de la pratique intensive des jeux vidéos et de ses répercussions sur le quotidien.

Un réel danger pour les plus petits

Certains jeux véhiculent des stéréotypes, des comportements antisociaux, du contenu adulte ou du contenu inapproprié. Cela n’est de toute évidence pas bénéfique pour les plus petits. Par ailleurs, les jeux multijoueurs en ligne se font avec des inconnus, exposants les plus petits à des rencontres qui ne sont pas toujours positives.

En plus du danger que représente la luminosité pour leurs yeux fragiles, on redoute surtout les troubles d’intégration sociale liés à l’addiction aux jeux vidéo. Les performances scolaires sont également impactées dans certains cas.

Nous sommes convaincu que les jeux vidéos ont plus de côtés bénéfiques que mauvais. Cependant comme toute pratique il faut en connaître les dangers pour identifier les comportements anormaux qu’ils pourraient provoquer. L’essentiel étant de ne pas s’isoler et de réguler ou contrôler le temps passé devant les jeux afin de s’assurer épanouissement et bien-être.

Pour aller plus loin n’hésitez pas à consulter le très bon reportage de la chaine Science Geek Théorie :

Laisser un commentaire