avenir consoles physiques

Les consoles physiques ont-elles encore un avenir ?

19 mars 2019 : Google présente sa plateforme de jeu vidéo à la demande nommée Stadia. Le service bien que prometteur laisse pour l’instant tout le monde dubitatif. Pourtant, avec sa puissance de frappe Google a peut-être la possibilité de venir concurrencer les géants du secteur tels que Sony, Microsoft ou encore Nintendo. Sur un marché qui se veut de moins en moins physique, le service de Google, s’il tient ses promesses pourrait donc marquer un bouleversement dans l’histoire des consoles physiques qui jusque-là, régnaient en maître.

Les consoles physiques et le marché actuel

Le 3 décembre 1994 sortait la PlayStation, première itération de Sony dans le domaine des consoles de salon. On découvre alors les premiers jeux 3D. Deux années plus tard, son premier concurrent s’annonce avec la Nintendo 64. Il faudra attendre 2001 pour obtenir une réponse de la part de l’américain Microsoft, avec sa XBOX.

Si quelques noms les ont précédés ou ont essayé de suivre le mouvement, ces géants ont su conserver leur monopole sur le marché. En 2019, ces trois acteurs mettent toujours leurs produits phares sur le devant de la scène, multipliant les innovations afin d’obtenir la plus grande part de ce marché. Sony et Microsoft se lancent dans une course à la performance sur des consoles de plus en plus petites.

La switch de nintendo
La switch de nintendo : grâce à ses prouesses techniques commencez vos parties dans votre salon et finissez les en voyage !

Nintendo ne concentre pas ses efforts uniquement sur la partie technique mais prône aussi la façon de jouer et les conditions de gaming. Elle permet notamment de profiter de jeux sur le grand écran, mais aussi pendant ses déplacements grâce à un écran intégré, une prouesse qui a su séduire le public (plus de 40 millions de consoles vendues au début du mois de Septembre 2019).

La nouvelle génération des consoles physiques

Le service Playstation Now s’inscrit dans cette optique de conquête du marché. Disponible au niveau mondial depuis 2015, ce service de Cloud Gaming permet grâce à un abonnement de 10 $ par mois de profiter d’un catalogue de jeux dématérialisés. Que vous soyez sur la console de Microsoft ou celle de Nintendo, la tendance s’est installée naturellement chez la concurrence pour permettre une transition vers le tout digital. La Xbox One S All Digital en est un exemple parfait. Pour un prix moindre, celle-ci vous propose de jouer uniquement via des jeux téléchargeables depuis le Xbox Live, la boutique en ligne de Microsoft.

Prévues pour la fin d’année 2020, la PlayStation 5 et la Xbox Scarlett pourraient bien représenter la dernière génération de consoles misant sur les performances. Les défis pour ces consoles selon leurs représentants se situent au niveau de l’offre d’une console qui saura allier puissance et prix accessibles.

Gaming sur PC

L’ordinateur personnel a toujours été un concurrent de taille aux consoles. Evolutifs, personnalisables, ultra puissant et avec un catalogue au moins aussi fourni que celui des consoles aucun doute sur leur efficacité en matière de jeux vidéo. Pour choisir un PC Gamer disposant du matériel nécessaire pour faire de la concurrence à la PS4 ou à la One X, il faudra l’équiper des bons composantes. Sur ce marché, trois marques règnent en maître. Intel pour la puissance de calcul, et NVIDIA pour des graphismes élaborés. Véritable extraterrestre dans ce domaine, AMD fait office de concurrent pour Intel et NVIDIA à lui tout seul. L’expérience ne s’avère toujours pas concluante puisque Intel et NVIDIA dominent toujours chacun leur marché. Cela n’empêche pas AMD de proposer chaque année des modèles toujours plus innovants, toujours plus performants, pour concurrencer ses deux éternels rivaux à des prix défiant la concurrence. Monter un PC gamer performant reste toutefois assez onéreux, d’autant que les composants évoluent sans cesse et deviennent assez rapidement obsolètes.

La solution à la course à la puissance : le cloud gaming

Toujours plus puissant avec des fonctionnalités qui mettent au placard tout ce qui était d’actualité les années précédentes, telle est la course annuelle du monde du Gaming PC. Intel sortait ainsi en août 2019 ses processeurs de 10e génération, pendant que NVIDIA planchait sur les RTX 3000, ses futurs fleurons attendus pour juin 2020. Des monstres de puissance qui se cachent derrière des robes métallisées, non disponibles pour toutes les bourses, mais offrant des performances au-delà de l’imaginable.

Si pour certains gamers cela représente un rituel de changer leur équipement, d’autres trouveront cela lassant. Pour eux, la solution est tout indiquée et a un nom qui fait des yeux doux aux gamers depuis quelques années : Le Cloud Gaming.

Google Stadia

Tout ce que demande Google pour profiter de la Stadia, c’est une manette particulière et vous assis derrière un écran. Le reste se passe par un abonnement qui va streamer le flux de votre jeu, depuis des machines distantes sur votre écran. Que celui-ci soit une SmartTV ou un ordinateur, vous pourrez profiter des derniers titres sans avoir à acquérir un matériel dédié aux jeux.

Shadow de Blade

Moins connue, Shadow est pourtant l’un des pionniers dans le secteur du Cloud Gaming. Ses solutions permettent comme Google de profiter des derniers jeux sur n’importe quel support qui se dote d’un écran et d’une connexion internet. Selon votre abonnement, vous pourrez profiter même d’une résolution 4K pour vos jeux, chose qui est impossible sans matériel premium pour un gamer local.

xCloud

Déjà disponible en test dans certains pays, Microsoft prépare lui aussi son service de jeux en ligne via streaming. Le Xbox Project xCloud pourrait avoir sa carte à jouer grâce à un catalogue qui semble plus étoffé que celui qu’offre Stadia à ce jour.

Apple Arcade

Apple Arcade est la Switch de cette sélection Cloud Gaming. Son objectif n’est pas de vous proposer des jeux détaillés et éblouissants, mais bien d’offrir pas moins de 100 jeux d’arcade accessibles en illimité pour plus de fun.

Cependant, ces solutions sont destinées à des pays où la connexion internet est très rapide afin de fournir une expérience de jeu optimale, sans coupure. Ajoutez à cela différents abonnements assez coûteux avant de vous lancer dans le Cloud Gaming.

Laisser un commentaire